Twitter Mairie de Rambouillet
FACEBOOK Mairie de Rambouillet

Bienvenue sur le site de la ville

Un hôtel pour abeilles à Rambouillet

  | DiaporamaDiaporama |
Version mobile

Un hôtel pour abeilles à Rambouillet

Jean-Marc Poiré, technicien ONF et responsable du projet sur le domaine présidentiel, répond à nos questions.

Destinés à étudier et à renforcer les populations d’abeilles sauvages (hyménoptéres) deux hôtels pour abeilles ont été installés sur les domaines présidentiels de Rambouillet et de Marly. Ce projet mené conjointement par l’office national des forêts (ONF) et l’office pour les insectes et leur environnement (OPIE) est aidé par un mécène à travers la fondation « GECINA ».

Pourquoi un tel programme ?

"De nombreuses études montrent que les insectes pollinisateurs sont en régression, notamment en milieu naturel, menaçant ainsi la pérennité d’une cohabitation entre insectes et plantes.

Un impact sur tous les écosystèmes et donc sur l’économie agricole pourrait être considérable."

Pourquoi une étude sur les abeilles ?

"Les abeilles sauvages (865 espèces) constituent de bons indicateurs de la qualité des milieux et leur présence nous renseigne ainsi sur notre environnement.

N’oublions pas que pour la plupart des plantes, la reproduction sexuée nécessite le transport de pollen vers le pistil d’individus différents et en dehors du vent, les principaux acteurs de ces échanges sont les insectes et principalement les abeilles…

D’où l’idée de reconstituer un habitat favorable qui permette d’étudier et de soutenir ces populations d’insectes pollinisateurs."

Comment se présente la structure, y a-t-il un danger, des précautions particulières à prendre ?

"Il n’y a aucun danger pour l’homme : nous sommes en présence d’abeilles sauvages qui ont un comportement individuel (pas de colonies) et ne sont absolument pas agressives, elles ne piquent pas !!

Bien au contraire et je vous invite à venir découvrir cette installation située près des jardins familiaux de la grille de Versailles. Il s’agit d’une structure en bois d’un volume de la taille d’une armoire, ouverte sur sa face avant, où ont été installés des compartiments remplis de matériaux adéquats à l’habitat traditionnel des abeilles : tiges creuses ou à moelle, bûches percées, briques creuses remplies de glaise, bois sec avec des trous…Cet ensemble, véritable « hôtel à abeilles » permet ainsi à toute une chaîne de pollinisateurs, de trouver refuge. De cette manière, nous pourrons aussi réaliser des prélèvements, pour faire des études démographiques couplées à une étude parasitologique."

Quel est l’intérêt du site choisi ?

"La situation des jardins de la grille de Versailles qui se trouvent sur le domaine de l’ONF et plus précisément sur le domaine du commissariat des domaines présidentiels, présente un double intérêt.

On y trouve en effet deux milieux intéressants :

D’un côté la forêt, territoire ou l’homme incorpore peu d’entrants et les jardins qui viennent tout juste de passer une convention avec la ville pour mutualiser leurs efforts au service du développement durable !

C’est une occasion unique de mettre en pratique une éthique écologique dans nos jardins particuliers et d’accompagner une étude scientifique qui doit aboutir au développement d’espèces et en même temps les protéger."