Relations de voisinage

Vivre bien ensemble, c’est respecter un certain nombre de règles de savoir vivre. Voici un rappel des principales «  bonnes conduites  » à adopter pour vivre en bonne intelligence avec ses voisins.

Relations de voisinages

Le bruit

De jour comme de nuit, tout bruit gênant causé sans nécessité ou dû à un défaut de précaution est interdit. Si le bruit excessif est interdit, c’est que la tranquillité est un droit reconnu à chacun. À ce titre, les horaires des travaux de bricolage ou de jardinage sont rigoureusement encadrés  :
• les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 19 h 30,
• les samedis de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h,
• les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h.
Tout bruit excessif constaté entre 22 h et 6 h peut relever du tapage nocturne.
Les bruits troublant la tranquillité d’autrui sont punis d’une amende.

L’incinération

L’incinération est autorisée, mais rigoureusement encadrée  : elle ne doit s’appliquer qu’aux débris de végétaux, et doit se faire sous la surveillance constante de l’intéressé, à ses risques et périls.
L’incinération est autorisée du 1er avril au 30 septembre entre 6 h et 11 h. Elle est interdite les dimanches et jours fériés.
Interdit  : l’incinération d’emballages et autres planches de bois sur un chantier.
Dans tous les cas, le feu ne doit pas être allumé à moins de 25 mètres des habitations et n’occasionner ni gêne ni danger pour le voisinage.
Alternative à l’incinération des déchets verts  : les bornes d’apport volontaire réparties en différents points de la ville, la déchèterie et, bien sûr, écologique, le compostage. Des composteurs sont à disposition des usagers au Sictom, 8, rue Ampère.

Les haies

Une haie doit être plantée à deux mètres au moins de la limite séparative entre deux habitations si elle mesure plus de deux mètres de haut. Moins haute, elle peut être plantée à 0,50 m. Une haie commune entre deux voisins peut suivre la ligne de la limite séparative. Les frais de plantation, d’entretien et d’éventuel remplacement des plants seront alors partagés.
Toute plantation est interdite à moins de deux mètres de la limite du domaine public routier.
Selon le code de l’urbanisme, les propriétaires sont assujettis à une servitude d’élagage. Ainsi arbres ou haies doivent être taillés tant à la limite de la propriété voisine qu’à celle du domaine public, de façon à ne pas gêner la circulation piétonne, que ce soit sur les trottoirs ou dans les sentes. Tout contrevenant est passible d’une amende fixée par le tribunal d’instance après constat dressé par un agent municipal.

Les barbecues

Les grillades culinaires sont généralement interdites sur les balcons, terrasses et jardinets des immeubles d’habitation collective.
Pour les maisons individuelles, il convient de veiller à ne pas importuner le voisinage ni dégrader les clôtures des maisons voisines.
Une solution de plus en plus répandue réside dans l’acquisition d’un appareil équipé de roulettes, qui permet de le déplacer en fonction du vent.