Dictée de Rambouillet 2020 : textes corrigés

Vous avez été nombreux à participer à la Dictée de Rambouillet et nous vous en remercions !

Les participants en quelques chiffres :

  • 79 élèves de primaire
  • 65 collégiens
  • 13 lycéens
  • 243 adultes

Vous avez donc été 400 a participer dimanche 29 février, à La Lanterne pour défier les règles de l’orthographe et de la grammaire !

Les diplômes et les copies peuvent être récupérés à l’accueil de La Lanterne.

Nous vous proposons ci-dessous de consulter le texte lu lors de la dictée mais également de revenir en images sur cet évènement en bas de cet article.

 

Textes de la dictée


Les courses en mer

Sur les quais, la foule agglutinée lance un au revoir aux équipages. “Ohé !” Des mains et des mouchoirs, semblables à des oriflammes bariolées, sont agités par la famille, les amis… Puis, chaque skipper donne l’ordre tant attendu : “Larguez les amarres !”. Les voiles blanches et les focs verts, orange, voire écarlates, claquent au vent, couvrant la plainte des goélands. Les voilà partis…

Fin de la dictée des élèves en primaires.

Qu’il s’agisse de Christophe Colomb ou du célébrissime Éric Tabarly, que ce soit à bord de trois-mâts, de caravelles ou de simples canots, les navigateurs, inlassables, depuis la nuit des temps, ont sillonné les océans. Tous ces découvreurs d’îlots et de terres inconnus, ces marins sportifs familiers des palmarès, ces scientifiques de haut vol et ces boucaniers et autres flibustiers ont confié leur phénoménal destin à la mer.

Fin de la dictée collégiens

Ah ! Fallait-il qu’ils fussent inventifs, tous ces marins, pour qu’ils vainquissent tous les dangers.

Il conviendrait que l’on n’oubliât pas le courage de tous ces pionniers de la navigation hauturière. En particulier, ces solitaires qui, s’affrontant sur les océans du monde, vainquant les vents cycloniques des quarantièmes rugissants, ont aussi eu la chance d’éviter des vagues scélérates qui auraient pu les faire sancir dans les abysses obscurs. Ils vont trouver là un moyen de régler, à la loyale, leurs différends.

Fin de la dictée lycéens

Dépourvus du moindre biscuit de survie, certains se sont sustentés avec des tortues luth, des exocets tombés sur le pont, voire même avec du phytoplancton.

Croisant des vraquiers et de gigantesques porte-conteneurs, ou des pirogues monoxyles et des kayaks, que n’auraient-ils donné alors pour rallier des atolls ensoleillés, peuplés de belles vahinés jouant de l‘ukulélé !

A mille milles des côtes, loin du pays qui les a vus naître, ils ont vécu dans l’immensité pélagique.

Quels qu’ils soient, un jour, hantés par l’inénarrable aventure des mers, ils ont, pour la plupart, retrouvé la terre ferme.

Fin de la dictée

 

Questions Subsidiaires pour les lycéens et les adultes :

  • Les lundi de chaque semaine, il se réveillait morose, mais il était heureux de voir ses amis tous les mercredis et aussi les premier et troisième jeudis de chaque mois. 
  • Il allait marcher tous les dimanches matin.

Retour en images :