La ville investit pour la petite-enfance

 

La petite enfance constitue un axe prioritaire pour la municipalité. C’est pourquoi, la ville s’est engagée dans une démarche d’amélioration de ses prestations en faveur des familles rambolitaines, notamment par l’installation des crèches Ribambelle et Farandole dans de nouveaux locaux mieux adaptés.

 

Un accueil de qualité pour nos tout-petits

Rambouillet est dotée de plusieurs structures municipales dédiées à la petite-enfance qui répondent aux besoins des parents et des tout-petits en termes d’accueil collectif ou individuel. Ces structures accueillent les enfants de 10 semaines jusqu’à l’entrée à l’école maternelle.

Rambouillet dispose de 4 crèches collectives – Les Lutins,Les Fontaines, Bout’chou et Ribambelle – et d’une crèche familiale, La Farandole, pour un total de 210 places, chacune proposant selon les cas un accueil régulier ou un accueil occasionnel. À cela s’ajoutent des berceaux réservés dans la crèche d’entreprise Lulu Pistache.

Chaque structure est dirigée par une directrice-puéricultrice ou une éducatrice de jeunes enfants qui encadre une équipe pluridisciplinaire composée d’éducatrices de jeunes enfants,d’auxiliaires de puériculture et de professionnels titulaires du CAP Petite enfance. Les 85 professionnelles des crèches n’accueillent pas seulement les enfants, elles les accompagnent également pas à pas dans le respect de leurs besoins et de leurs rythmes. La ville a également la chance de compter dans ses équipes un médecin et une psychomotricienne.

 

De nouveaux locaux pour les crèches

Ribambelle et Farandole Installées provisoirement dans des locaux modulaires, les crèches Ribambelle et Farandole vont intégrer de nouveaux locaux début 2023. Cette nouvelle installation permettra aux deux structures d’augmenter de manière significative leur superficie et d’accueillir davantage d’enfants à la crèche familiale.

Les nouveaux locaux permettront aux deux structures de disposer d’espaces communs tels qu’une salle de psychomotricité,un bureau médical, une ludothèque, une salle de réunion et une buanderie. Chaque structure bénéficiera d’un jardin privatif attenant pour les activités extérieures des enfants.

Le nouvel aménagement des locaux contribuera ainsi à la sécurité physique et affective des enfants, à leur développement et à leurs apprentissages pour leur permettre de prendre confiance en eux et d’évoluer en toute autonomie.

A terme, l’objectif de la ville est de faire évoluer cette structure en l’utilisant aussi comme tiers-lieu pour les familles avec des activités en direction de la parentalité.

L’inauguration est prévue pour janvier 2023.

 

La crèche familiale, un dispositif méconnu

La crèche familiale est un dispositif qui allie accueil individuel et collectif : 26 assistantes maternelles, employées par la ville accueillent à leur domicile 3 enfants maximum. Selon un planning défini, elles se retrouvent par petits groupes pour un temps collectif dans des locaux dédiés, la crèche familiale.

Les avantages de ce mode de garde sont multiples. Les enfants bénéficient d’un accueil individualisé avec une ouverture sur l’extérieur grâce aux activités en collectivité, avec des séances de psychomotricité, un jardin d’éveil coanimé par une éducatrice de jeunes enfants et une assistante maternelle,des ateliers (activités manuelles, pâtisserie, parcours de motricité, etc.), des séances de contes animées par les bibliothécaires de La Lanterne, des temps festifs (galette, carnaval, spectacle de marionnettes, etc.) et même une sortie annuelle à la Berge-rie nationale. Pour les parents, ce mode de garde permet une diversité des contrats (4 jours, 5 jours, contrats « sauf mercredi en vacances scolaires).

Pour les assistantes maternelles aussi, les avantages de la crèche familiale sont nombreux, comme en témoigne Mariana Ramos, assistante maternelle pour la ville depuis 6 ans :« En arrivant à Rambouillet, je ne connaissais pas la crèche familiale. Quand j’ai demandé mon agrément pour être assistante maternelle, je craignais l’isolement. La PMI (Protection maternelle infantile) m’a parlé de ce dispositif.Pour moi, c’est le mode de garde idéal. On reçoit les enfants à domicile, c’est un petit cocon où l’on peut suivre chacun individuellement et s’adapter à ses besoins. Et la crèche familiale,- c’est une famille. Grâce à elle, je ne me sens pas isolée. Si j’ai le moindre souci avec un enfant, les encadrantes de la crèches ont là. Elles passent souvent à mon domicile, c’est un vrai plus qui me permet de bénéficier d’un regard extérieur. Il y a des échanges, on travaille vraiment ensemble.

De plus, nous n’avons pas à gérer la partie administrative. Nous pouvons nous concentrer sur l’enfant. Notre journée lui est dédiée ainsi qu’à son bien-être. Par la crèche familiale, nous avons accès à des formations en externe ou en interne avec l’équipe et les autres assistantes maternelles (sur l’alimentation, l’agressivité, etc.). Nous profitons de l’expérience des autres pour améliorer nos pratiques.

La crèche familiale permet aux enfants de se sociabiliser au contact des autres enfants. Ils sont contents de retrouver leurs copains, ils peuvent profiter d’activités différentes. Je suis vraiment ravie de faire partie de la crèche familiale et je suis très fière de faire ce métier. Pour moi, c’est le plus beau métier du monde. Je garde le trésor des familles, c’est une grande responsabilité ».