Le logement social à Rambouillet

Au titre de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), Rambouillet compte au 1er janvier 2015, 20,8% logements sociaux conventionnés et livrés, soit 2404 logements.

Au titre de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU), Rambouillet compte au 1er janvier 2015, 20,8% logements sociaux conventionnés et livrés, soit 2404 logements.

Une diversité de l’offre

• Le logement étudiant et d’insertion :
Plus d’informations ici :
Logements étudiants

• Le logement « classique » :
Plus de 2 000 logements gérés par les quatre bailleurs sociaux de la ville.
• Les personnes âgées :

115 logements répartis en Résidences pour personnes âgées (RPA) : « Le Bon Vieux Temps » rue d’Angiviller et rue Paul Doumer.

Les quatre bailleurs sociaux*

La SEMIR, Société d’économie mixte immobilière de Rambouillet : 921 logements à la Louvière, Kennedy, la Providence, le Racinay.
L’OPIEVOY, Office public de l’habitat interdépartemental de l’Essonne-Val d’Oise-Yvelines : 740 logements à Grenonvilliers, Groussay, square Coty et aux Éveuses.
Le foyer pour tous : 520 logements à Curie-Pasteur et Arbouville.
Sogemac habitat : 324 logements au Bel-Air, la résidence des Yvelines près de la gare, la Mustière rue Lachaux, Le « Charlemagne » aux Éveuses, et la résidence des Buissons.
Objectif commun de ces bailleurs : répondre à la demande sociale (ressources, difficultés familiales ou sociales…), garantir un suivi, assurer l’entretien et la réhabilitation des locaux.
Toutes ces résidences ont un gardien, véritable lien entre les locataires et le bailleur.

Comment faire pour obtenir un logement social ?

Service de l’habitat :
Adresse et informations ici

La durée de validité de votre demande est d’un an à compter de son enregistrement. Un mois avant la date d’expiration, le service de l’habitat vous notifiera que votre demande expire prochainement et vous demandera de renouveler votre dossier avant cette échéance.
L’attribution d’un logement est soumis à :

Des critères répondant à des normes et à des lois : le plafond des ressources, la composition de la famille, le motif de la demande (séparation, divorce, chômage…).

Des délais : deux ans d’attente en moyenne en raison du très faible taux de rotation (5%).

Logement social et développement durable

Le développement durable est au coeur de tous les grands projets en cours, pour :

Les prochains travaux d’isolation thermique et phonique 
les économies d’énergie dans les parties communes avec notamment l’installation de lampes à basse consommation
le suivi de consommation de l’eau avec la pose de compteurs individuels.

*Un bailleur social est un partenaire de la ville. C’est lui qui gère le bâtiment ainsi que les relations avec les locataires.