Tribunes de juillet 2020

Parution dans le Rambouillet Infos n° 315

Merci de votre confiance

Merci chers concitoyens de la confiance que vous avez accordée à la liste Ensemble vers l’Avenir. Pour cette première tribune de la majorité, j’ai souhaité partager avec vous les mots que j’ai prononcé à la suite de mon élection comme Maire de Rambouillet lors du conseil municipal du 3 juillet dernier.

« Un nouveau mandat s’ouvre autour d’une nouvelle équipe. Une équipe expérimentée autour d’adjoints qui ont une expérience de la gestion municipale, une équipe renouvelée autour de personnes qui découvrent la vie municipale et sur qui je compte pour apporter de nouvelles idées, des initiatives pour notre ville.
Depuis la fin de la guerre, Rambouillet n’a connu que cinq maires qui ont su nous léguer une ville reconnue par tous pour sa qualité de vie, pour sa convivialité et pour son harmonie.
Cette convivialité qui nous est si chère prend la forme de la vitalité de notre vie associative et des initiatives individuelles. Une ville qui a su préserver un patrimoine naturel et architectural exceptionnel. Une ville riche de sa diversité, ouverte à toutes les générations qui fait de la solidarité un point d’ancrage fort. Une ville dynamique au plan économique avec l’un des taux de chômage les plus faibles de France même s’il est toujours trop élevé.
Une ville aux finances saines et aux équipements de qualité.Une ville reconnue pour la qualité de son service public. Une ville enfin qui a fait face tout au long de ces dernières années à des épreuves qui nous ont tous marqués. Les attentats de 2015, les inondations de 2016 et 2018,la Crise du Covid-19 ….

Tout au long de ma vie personnelle, professionnelle et d’élue, et, je me suis attachée à être à l’écoute et à aller vers les autres dans un esprit apaisé. Je continuerai dans ce sens de manière sereine et déterminée. C’est aussi la manière d’être que j’attendrai de notre conseil municipal dans la diversité des groupes politiques minoritaires représentés.

Aujourd’hui, avec ma nouvelle équipe, forte de la confiance que vous nous avez témoignée, je reprends le « flambeau » pour notre ville de Rambouillet avec ce même esprit de rassemblement, de tolérance et d’ouverture. Avec modestie aussi mais avec détermination je serai le Maire de chaque Rambolitain. »

Véronique Matillon
Maire

 

Préserver la qualité de vie du territoire

Notre commune fait partie de la communauté d’agglomération Rambouillet Territoires. Le principe est que ses 36 communes mettent en commun leurs moyens pour être plus efficaces. De manière obligatoire, la communauté s’occupe du développement économique,des orientations d’urbanisme et de faire en sorte que l’habitat soit socialement équilibré sur l’ensemble des 36 communes et prévenir la délinquance.

Ensuite, Rambouillet Territoires gère plus de 120km de routes,la piscine des Fontaines à Rambouillet,la piscine des Molières aux Essarts-Le-Roi, le conservatoire Gabriel Fauré avec ses deux antennes, l’une à Rambouillet,l’autre à Saint-Arnoult. Depuis le1er janvier 2020, la gestion de l’eau potable et des eaux usées est mise en commun pour les 36 communes sans occasionner de modification pour les habitants. L’agglomération aide les personnes âgées ou dépendantes à leur domicile pour les tâches ménagères. De plus, toujours sur le volet de l’action sociale, 7 micro-crèches de 10 berceaux chacune sont réparties dans les communes du territoire pour améliorer l’offre de garde au bénéfice de ses 80 000 habitants.

En transversalité, toutes les actions sont menées dans le souci constant de limiter leur empreinte environnementale dans le cadre du plan climat air énergie territorial. La qualité de vie de notre territoire à laquelle les habitants sont très attachés est, par cette approche,préservée. Elle constitue un atout majeur pour accompagner le changement climatique en cours. Notamment, la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations seront assurées par une série d’investissements sur plusieurs années pour en limiter les risques.

À l’automne, les nouveaux élus communautaires se réuniront pour établir la feuille de route pour les six ans à venir au bénéfice des communes et des habitants du territoire.

 

Thomas Gourlan - 3e adjoint au Maire

Thomas GOURLAN
Délégué aux finances, aux mobilités et aux affaires intercommunales.

 

Parution dans le hors-série de juillet

Hommage au personnel soignant

Les célébrations de la fête nationale le 13 juillet dernier ont été l’occasion de mettre à l’honneur les personnels soignants de Rambouillet pour l’héroïsme dont ils ont fait preuve tout au long des derniers mois.

Il nous a paru essentiel d’associer chaque Rambolitain à cet éloge que je vous propose de lire maintenant :« Nous avons souhaité que le jour de la fête Nationale soit l’occasion de rendre un hommage particulier à tous ceux qui se sont engagés tout au long de la crise sanitaire et ont su démontrer que notre ville est exceptionnelle de solidarité et d’engagement.

Médecins, infirmières, personnels soignants, aides à domicile, agents de la ville ou du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) , bénévoles du réseau solidarité, sapeurs-pompiers,policiers et gendarmes, chauffeurs routiers, employés dans les commerces de première nécessité,enseignants, personnels des écoles et des crèches sont autant de héros qui ont permis à notre ville de surmonter cette période tellement singulière.

Aujourd’hui, je tiens à saluer l’extraordinaire action de notre hôpital tout au long de la crise, ainsi que celle des professionnels de santé libéraux.Leur capacité à anticiper et à se coordonnera été remarquée par notre Préfet, ainsi que par l’Agence Régionale de Santé. Ils ont sauvé des vies.Nous vous en sommes particulièrement reconnaissants.

Je m’adresse également aux personnels administratif et soignant de nos maisons de retraite (EPHAD :Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Sans moyen de protection, ils ont accompagné nos aînés. Ils ont été à leurs côtés au quotidien avec grand dévouement. Je leur dis ma gratitude.

Il faut mesurer l’engagement des professionnels de santé pendant cette crise. Partir affronter le matin une maladie dont on ne connaît pas grand-chose et potentiellement mortelle avec un risque d’être contaminé et de de contaminer sa famille, est un acte héroïque.

En France, nous estimons que plus de 50 000 personnels soignants ont été touchés dans l’exercice de leur mission.

C’est la raison pour laquelle avec le Président du Sénat et notre Députée, nous remettrons tout à l’heure la Médaille de la Ville, celle du Sénat et celle de l’Assemblée Nationale aux personnels soignants hospitaliers et libéraux représentés par Madame Calmon directrice de l’hôpital, et Madame Carré Crétois présidente de l’Association des Professionnels de Santé Rambouillet Territoires.Aujourd’hui, alors que nous constatons un certain relâchement, je souhaite rappeler que le virus circule toujours. Ensemble et chacun à notre niveau, nous devons continuer à être attentifs, à chaque instant, à faire barrage à la maladie par les gestes simples que nous connaissons tous :

  • Respecter les gestes de distanciation;
  • Porter un masque lorsque cette distanciation n’est pas possible,
  • Être attentif aux personnes fragiles.

Appliquer de manière individuelle ou collective, ces gestes simples sont aussi une marque de respect envers l’abnégation des personnels soignants de notre ville. Je compte sur chacun d’entre vous. L’attention à l’autre sera aussi notre engagement dans les prochains mois. Nous ne connaissons pas encore aujourd’hui les conséquences exactes en matière économique et sociale de l’épisode dramatique que nous avons traversé. Mais une chose est certaine : avec nos partenaires de l’État, du Département, de la Région,avec les associations du réseau Solidarité et les initiatives individuelles, la Ville de Rambouillet mettra en œuvre tous les moyens pour assurer une nécessaire solidarité à destination de tous ceux qui en ont besoin. Ces semaines et ces mois si particuliers ont été difficiles collectivement et individuellement, je pense à celles et ceux qui ont été atteints parla maladie, à nos aînés confrontés à une solitude inhabituelle, à celles et ceux qui ont été affectés par le deuil.

Oui, il y a eu l’isolement, il y a eu la souffrance, mais il y eu aussi l’espérance.L’espérance de la solidarité,l’espérance de l’attention à l’autre,l’espérance d’un avenir meilleur.

Voici les mots que j’ai prononcés le 13 juillet dernier.

Dès le mois de septembre, comme je l’ai déjà annoncé, je créerai des commissions consultatives pour associer les Rambolitains, notamment sur les questions de santé et d’accès aux soins. Nous nous appuierons sur le Diagnostic Local de Santé réalisé par notre Communauté d’agglomération,pour accroître l’offre disponible dans le Sud-Yvelines et servira l’expérience que nous avons acquise lors de la crise sanitaire ».

 

Véronique Matillon
Maire

 

Plan communal de sauvegarde et crise sanitaire du Covid-19

Caractérisés par leur faible fréquence mais leur importante gravité, les risques majeurs sont répertoriés en trois catégories :

Risques naturels (inondations, tempêtes…),technologiques (nucléaires, industriels…),sanitaires (épidémies, canicule, grand froid…)

La survenance de tels événements peut mettre en jeu un grand nombre de personnes,occasionner des dommages importants(personnes/biens) et dépasser les capacités de réaction habituelles de la société. Pour autant, ces situations d’urgence nécessitent une réponse rapide dans l’organisation de la protection et de l’assistance aux populations.Cette réponse s’articule autour de deux axes :SECOURIR et SAUVEGARDER, nécessitant au plan organisationnel un partage des compétences et responsabilités entre l’Etat et les Collectivités Territoriales.

L’Etat a pour mission de SECOURIR la population: protéger, soigner, médicaliser, évacuer d’urgence…

Le Maire est chargé de SAUVEGARDER la population : informer/alerter, mettre à l’abri,assister, soutenir, interdire …

Il peut recourir dans de telles circonstances,au Plan Communal de Sauvegarde. Le PCS(en place à Rambouillet depuis 2012) définit les bases et procédures d’un dispositif opérationnel. Son objectif n’est pas de tout prévoir,mais au regard des risques connus, d’identifier,organiser et coordonner les principales missions de chacun pour faire face à toute situation de crise, recenser les moyens disponibles pouvant être mobilisés et gérer les différentes phases de l’événement de l’alerte jusqu’au retour à la normale.

Chaque événement est spécifique par sa nature, gravité, intensité, risques encourus,durée et conséquences.

Concernant la commune, la culture acquise lors des déclenchements, à plusieurs reprises,de notre PCS, mais aussi les expériences tirées de la participation de Rambouillet à des exercices comme le Plan Variole ou les Plans Particuliers de Mise en Sécurité a permis de modéliser notre organisation pour gérer la crise sanitaire COVID 19 avec une bonne réactivité opérationnelle.S’inspirant du fonctionnement de la « cellule de crise PCS », un « Conseil de surveillance »placé sous l’autorité du Maire a été instauré dès le 3 mars 2020.

Composé du Directeur Général des Services,du Directeur de Cabinet et des directeurs des différents services, en lien constant avec les partenaires étatiques et institutionnels, ce conseil s’est réuni tous les jours pendant deux mois, puis un jour sur deux le mois suivant,pour être dans la configuration actuelle d’une réunion par semaine.Sa mission ? Mettre en œuvre les directives nationales, les décliner à l’échelon municipal et définir les actions prioritaires pour maintenir le service public et gérer l’organisation des services en temps de crise.

Ses actions majeures ont porté sur :

  • l’organisation des services publics en mode dégradé et en service minimum pour maintenir un accueil du public en mairie et dans les lieux d’accueil de la petite enfance,
  • l’organisation de l’accueil des enfants des personnels prioritaires dans les écoles,- la gestion des missions de propreté urbaine,tranquillité et sécurité publique,
  • le soutien des populations fragiles en lien avec le CCAS et le réseau solidarité,
  • la communication en direction de la population,
  • le soutien et l’accompagnement de l’hôpital et des professionnels de santé à travers l’organisation logistique et l’approvisionnement en équipements de protection sanitaire,
  • l’élaboration des Plans de Reprise d’Activité de nos services,
  • l’organisation sanitaire des élections municipales,
  • etc…

Une crise majeure doit toujours faire l’objet d’un RETEX (Retour d’Expérience) afin d’identifier les points d’amélioration et en tirer les enseignements.Ce travail est en cours. Mais alors même que le virus circule toujours sur le territoire national,ce RETEX devra s’accompagner d’une analyse des effets collatéraux de cette crise sanitaire sur l’économie locale et dans bien d’autres domaines comme la santé, le social, l’école,les violences intrafamiliales… pour tenter d’apporter des réponses les mieux adaptées.Cette période si singulière démontre une nouvelle fois l’importance des acteurs locaux pour apporter des solutions au plus vite et au plus près de nos administrés.

Ensemble, restons vigilants.

 

Alain Cintrat - 1er adjoint au Maire

Alain Cintrat
Délégué au cadre de vie, aux grands projets, aux espaces verts, à la propreté urbaine, à la voirie, aux bâtiments communaux et à la sécurité.

Accès direct