Tribunes de septembre 2020

Parution dans le Rambouillet Infos n° 316

Nos priorités pour les années à venir :

Cet été la ville de Rambouillet a voté son budget pour l’année 2020 dans un contexte singulier.

À cette occasion, j’ai pu exposer concrètement nos priorités pour les années à venir, je vous propose de lire les mots que j’ai prononcé :

” Nous ouvrons cette première année de mandature par les questions budgétaires, ce qui nous permet, ensemble, moins d’une semaine après l’installation du Conseil Municipal de vérifier quelles seront nos marges de manœuvre pour les années à venir.

Le budget 2020 s’inscrit dans une année particulière : Une année d’élections d’abord.

Les années d’élections sont toujours singulières, elles s’apparentent souvent à une pause où le débat est privilégié dans le cours normal des choses.

Une année de crise sanitaire aussi où les communes, comme les autres acteurs de la Nation ont dû faire face à l’urgence en reportant les rendez-vous traditionnels.

Une année d’incertitude enfin puisque les conséquences de la crise sanitaire n’ont pu être incorporées que partiellement et des incertitudes demeurent quant à l’impact réel que nous constaterons dans les mois à venir sur les finances de la ville. Nous ne nous interdirons pas le moment venu, si cela s’avère nécessaire de vous proposer une délibération modificative.

Une chose est certaine néanmoins, les finances de notre ville sont saines. Elles nous permettent d’aborder l’avenir sereinement.

Elles nous permettront aussi de réaliser les investissements d’avenir nécessaires pour que chaque Rambolitain puisse continuer à bénéficier des services publics de qualité dans un cadre patrimonial unique.

Je tiens à remercier Marc ROBERT et son équipe pour la qualité des comptes qu’ils nous lèguent malgré les baisses considérables de dotation de l’État et l’augmentation du Fond de Péréquation intercommunal sur lesquels je ne reviendrai pas. Voici quelques chiffres qui me paraissent important :

  • un encours de dette en baisse permanente à périmètre constant : 40,7 M€ en 2014 à 37 M€ en 2020 et sans doute 35 M€ en 2023 ;
  • une capacité d’investissement de 45M€ entre 2020 et 2023. Toutes choses égales par ailleurs, nous devrions pouvoir poursuivre sur un rythme équivalent tout au long du mandat ;
  • l’épargne nette (capacité d’autofinancement que la ville arrive à dégager pour financer ses investissements) de 4M€ pour l’année 2020 ;
  • la baisse des charges à caractère général sur la période 2014 à 2019 s’élève à – 732 000 € (périmètre constant), soit – 7,59 %.
  • une maîtrise du nombre d’employés communaux ;

Aujourd’hui nous nous mettons au travail pour engager 14M€ d’investissement pour notre ville autour des projets suivant :

  • poursuite du plan école ;
  • travaux suite à la municipalisation de la crèche Bout’chou
  • poursuite du plan voirie et circulations douces avec la rénovation de la rue du Clos Batant ;
  • lancement de la concertation autour de l’aménagement de la Place de la Libération et des premières études ;
  • lancement de la concertation autour du réaménagement du quartier de la Gare et des premières études ;
  • en matière de patrimoine : inauguration du Pavillon du Verger et rénovation de la salle du Conseil ;
  • inauguration du pôle famille ;
  • avec notre communauté d’agglomération, nous poursuivrons la mise en œuvre du volet inondation de Schéma directeur d’assainissement

Sans oublier de mentionner les travaux du cinéma que nous avons accompagné qui seront un élément clef de l’attractivité de notre centre-ville.

 

Chaque projet sera mis en œuvre en suivant une méthode qui privilégiera la concertation.

 

Les principaux projets que nous initierons feront l’objet d’une consultation à laquelle tous les Rambolitains pourront participer. Les services de la ville s’appuieront, sur les besoins des Rambolitains pour définir, au regard des réalités techniques et budgétaires, un projet qui sera présenté tout au long de sa mise en œuvre aux habitants, au travers de réunions publiques ou d’une communication adaptée.

 

Je voudrais vous redire que nous serons particulièrement attentifs dans les mois à venir aux enjeux en matière sociale pour limiter les impacts de la crise sanitaire

Enfin je souhaite ajouter que cette année nous n’augmentons ni les taux ni les tarifs municipaux.”

 

Véronique Matillon
Maire

 

Gardons le cap tout en nous adaptant…

Malgré le contexte de crise sanitaire actuelle, le travail que nous mènerons et engagerons sur ces 6 prochaines années pour les domaines concernant mes domaines de délégation (scolaire, jeunesse, sport et développement numérique) ne changeront pas dans le fond. Avec les conseillers délégués aux sports et à la jeunesse, nous entendons bien les proposer aux Rambolitains et traduire ainsi nos engagements de campagne.

Pour autant, et ce, dès les élections, nous avons mené des travaux de réflexion sur les priorités des semaines voire des mois à venir, et en particulier sur notre prochaine rentrée scolaire.

Le protocole sanitaire en vigueur pour cette prochaine rentrée permettra un accueil de tous enfants dans des conditions quasi-normales. Toutefois, nous avons anticipé un éventuel durcissement de ce protocole en cas de seconde vague comme nous pouvons l’entendre parfois.

C’est pourquoi nous travaillons donc à l’accélération de certains projets, comme une communication rapide et agile facilitée par une application sur téléphone mobile générant des notifications afin de mieux nous adapter à un contexte qui change du jour au lendemain, tout comme nous réfléchissions également à la continuité numérique de quelques salles de classes afin de garantir un suivi des cours à distance pour les enfants qui doivent rester à la maison pour des principes de précaution.

D’autres actions, simples à mettre en œuvre, seront également mises en place ou poursuivies afin d’être les plus réactives possible. C’est pourquoi nous garderons les « barnums » installés dans les cours d’écoles, quelques temps après la rentrée des classes, en observant alors l’évolution de la crise sanitaire.

Pour ce qui concerne la politique sportive, nous aurons à la rentrée la formidable opportunité de vous présenter le label olympique « Terre de Jeux « accordé à notre ville. Au-delà de la reconnaissance de notre esprit sportif, il sera un réel enjeu d’avenir en vue de l’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024. Rambouillet pourra notamment prétendre à être désignée comme centre de préparation aux Jeux voire ville organisatrice de certaines épreuves. Cela sera aussi l’occasion d’organiser des manifestations sportives en rapport direct avec les JO sur le thème du « sport pour tous«. Les Rambolitains pourront ainsi devenir de véritables acteurs de cet événement mondial.

Avec les conseillers délégués, nous serons à votre écoute durant ces six années de mandat et souhaitons agir en proximité de vos attentes, qui sont aussi les nôtres. Alors, n’hésitez pas à nous solliciter, nous serons ravis de vous rencontrer et échanger avec vous.

 

Hervé Dupressoir - 7e adjoint au Maire

Hervé Dupressoir

Délégué au scolaire, à la jeunesse, au sport et au développement numérique.