Plan d’action contre la chenille processionnaire

Plan d’action 2021 contre la chenille processionnaire, emploi de luttes biologiques

Présence de chenilles processionnaires

 

Plan d’action contre la chenille processionnaire, emploi de luttes biologiques

Depuis deux ans les infestations de chenilles processionnaires sont en nette recrudescence sur deux espèces d’arbres plantées dans les espaces-verts et naturels de notre ville « Chêne et Pin ». Les colonisations sont apparues essentiellement sur les chênes et sur des sites qui sont : les écoles et établissements assimilés mais également les bosquets, remises, bois et espaces-verts des quartiers qui jouxtent les forêts ceinturant Rambouillet.

Consciente des risques encourus la collectivité a pris la résolution de mener deux formes de lutte pour limiter ces infestations. Ces dernières se concentreront tout d’abord sur les zones très impactées, les plus sensibles et sur les plantations les plus denses conformément au plan de situation élaboré par les services techniques et fondé sur ses observations de terrain .

  • La lutte préventive : elle consiste à l’installation de nichoirs à mésanges sur tous les sites infectés. Effectivement ce passereau est très consommateur des larves de chenilles surtout pour nourrir ses oisillons qui naissent au début du printemps. Ces installations ont été réalisés dès novembre 2020.
  • La lutte curative : à deux semaines d’intervalle et dès la deuxième quinzaine de ce mois d’avril , quand les premières feuilles des chênes apparaitront, deux traitements biologiques au « Bacille de Thuringe » seront pratiqués par pulvérisation sur les arbres infestés en 2020. Ces applications seront réalisées par une société spécialisée et auront pour effet d’éradiquer un grand nombre des jeunes larves qui viennent de sortir des œufs pour se nourrir des jeunes feuilles des chênes.  Puis dès fin juin, suivra la mise en place de pièges avec capsule de phéromone qui piégeront les papillons issus des chenilles. Cette technique limitera la ponte et aura pour effet de réduire considérablement la naissance d’autres individus au printemps suivant.